« Viens, Seigneur Jésus ! »

Seigneur tout-puissant et miséricordieux, ne laisse pas le souci de nos tâches présentes entraver notre marche à la rencontre de ton Fils ; mais éveille en nous cette intelligence du cœur qui nous prépare à l'accueillir et nous fait entrer dans sa propre vie. (Oraison du 2ème dimanche de l'Avent)

 

Dans un monde qui nous donne un peu trop souvent l'impression d'être celui de la domination des ténèbres, voici qu'un nouveau temps nous est proposé : celui de l'AVENT. (Ce mot vient d'un mot latin qui signifie « avènement »).

Le temps de l'Avent nous rappelle que Jésus-Christ est venu il y a deux mille ans, mais aussi qu'il reviendra (à la fin des temps) et qu'entre les deux, il « inter-vient » par la prédication.

C'est au moment où les ténèbres sont les plus épaisses, que la nuit est la plus longue, qu'au cœur de la nuit nous célébrerons la naissance de Jésus-Christ. Avec lui notre humanité prend une orientation nouvelle : si nous l'accueillons, il peut nous conduire à notre plénitude d'hommes. ( = être «sauvé » nous dit la Bible). C'est pourquoi, un chant de Noël salut déjà cet Enfant comme « l'amour infini » !

Que la fête de Noël qui vient, nous trouve intéressés à cette recherche de l'Amour qui doit être l'achèvement de notre création et le sommet de nos existences !